Brainstorming inversé

Brainstorming inversé ou Brainstorming négatif ? Une variante du Brainstorming où l'on ajoute une cinquième consigne : n'imaginer, dans un premier temps, que des idées négatives. En répondant par exemple à ces questions :

  • Qu'est-ce qui pourrait nous arriver de pire ?
  • Quels seraient les résultats les plus catastrophiques ?
  • Si nous étions un commando de saboteurs ou des concurrents sans scrupules, quelles situations désastreuses voudrions-nous atteindre et que ferions-nous pour y parvenir ?

Bien entendu, on n'en reste pas là. Même si…

  • Cette approche donne du grain à moudre aux ronchons, pessimistes et à tous ceux qui ont un don pour imaginer le pire ;
  • Certaines propositions agissent parfois tel un électrochoc en faisant prendre conscience que certaines idées-fictions pourraient - ou auraient pu par le passé - devenir des idées-réalités.

Brainstorming inverséDans un second temps, on inverse la tendance et les idées. C'est en quelque sorte à l'avocat de l'ange de reprendre les commandes et d'imaginer toutes les réponses à des questions du genre :

  • Que faire pour que ceci et cela n'arrive pas ?
  • Quelles mesures, solutions, applications… devons-nous envisager pour nous prémunir de ces causes ou de ces effets négatifs ?
  • Qu'y a-t-il d'utile, d'intéressant, de lumineux... dans ces idées noires ?

Il s'agit de rebondir sur les idées négatives pour en former d'autres apportant quelque valeur positive.