TRIZ - science de l'innovation !

Difficile, très difficile de résumer TRIZ en quelques paragraphes. Merci de considérer ce qui suit comme une synthèse-minute.

Signification

L'acronyme TRIZ vient du russe "Teoria Resheniya Izobretatelskikh Zadatch" traduit en anglais par Theory of Solving Inventive Problems.

Origine

C'est principalement l'œuvre - osons parler de chef-d'œuvre - d'un ingénieur, inventeur et écrivain russe Genrich ALTSHULLER (1926-1998). Il a consacré une partie de sa vie à étudier des milliers de brevets, d'inventions et le comportement de certains génies afin de découvrir les principes instrumentant l'innovation.

Etonnant !

Parmi les découvertes d'Altshuller :

  • Près de 99% des innovations font appel à des principes et des standards connus ; moins d'1% sont de réelles découvertes.
  • Le challenge - conscient ou inconscient - de tout innovateur ou l'essence de tout problème consiste à résoudre une ou plusieurs contradictions. Définie simplement, une contradiction est le cumul d'un effet positif et d'un effet négatif ou non désiré. Exemples :
    • Pour augmenter la performance (effet positif) d'un dispositif de lavage, on utilise plus d'eau (effet non désiré : consommation accrue) ; 
    • Pour faire des économies (effet positif), on réduit le staff commercial en pénalisant le service à la clientèle (effet négatif).

Objectifs magistralement atteints

G. Altshuller n'a pas mené ses recherches pour le plaisir. Il avait apparemment plusieurs objectifs ou idées en tête :

  • Mettre à jour et cataloguer les processus, "logiques", règles (etc) conduisant à l'innovation.
  • Formaliser une discipline visant à
    • Systématiser la créativité en limitant le nombre de tentatives (essais & erreurs) ;
    • Tendre vers des innovations idéales (terme consacré : IFR pour résultat final idéal) supposant notamment un coût nul ou le plus faible possible ainsi que l'absence de compromis et d'effets collatéraux préjudiciables.

principe-clé TRIZPrincipe-clé

Pour restreindre la zone de recherche et converger le plus rapidement possible vers les principes susceptibles de conduire à la solution idéale, on procède à l'abstraction du problème pour la confronter à solutions génériques. Le retour au concret - la ou les solutions - se réalise à l'aide de l'imagination créative (à plein régime).

Une boîte à outils complète

TRIZ n'est pas une technique isolée mais une discipline de l'innovation intégrant plusieurs composantes dont

  1. un panel de techniques (analyse, résolution, prédiction...) ;
  2. un corpus de connaissances structurées (principes, standards, tendances...) ;
  3. une approche systémique ;
  4. un algorithme baptisé ARIZ (Algorithm for Solving Inventive Problems) ;
  5. une manière de penser et de voir le monde.

TRIZ fait des miracles

Certaines entreprises ont adopté TRIZ au quotidien et à tous les niveaux ; deux exemples notoires : Intel et Samsung. D'aucuns n'hésitent pas à établir un lien de cause (créativité systématique et accélérée via Triz) à effets (innovations à succès).

Mais alors pourquoi la notoriété de TRIZ est-elle inversement proportionnelle à son potentiel ? Une affaire de contradictions sans doute.