Principe TRIZ n°16 : Action Partielle ou Excessive

  • S'il n'est pas possible d'obtenir ou d'atteindre 100% de l'effet désiré, reformuler le problème en se demandant ce qu'il faut réduire ou augmenter pour obtenir l'effet recherché. 

Exemples :

  • mulching
  • impression ou affichage de points au lieu de traits complets
  • objets difficiles à peindre (multiformes …) plongés dans la peinture, l'excédent étant éliminé par essorage   
  • clous à double têtes pour faciliter les opérations fréquentes de montage et remontage (ex : terrasses)
  • pistes supplémentaires sur CD et DVD utilisées pour la correction d'erreurs en cours de lecture   
  • emballage d'objets fragiles avec remplissage jusqu'à débordement des éléments de protection (ex : "chips de calage")   
  • remplissage (ex : mastic) de cavités jusqu'à débordement et ensuite élimination du surplus
  • vente promotionnelle "acompte offert", "tva offerte", ... 
  • proposer ou fournir plus que prévu ou que demandé : ouverture de crédit supérieure aux besoins du client, livraison "sans engagement" d'une quantité supérieure ou de produits complémentaires (ex : 8 rouleaux isolant commandés ... 12 livrés)
  • appliquer le principe 20/80 (Pareto), agir uniquement sur les éléments les plus productifs ou les plus néfastes
  • contrôles par exception (ex : en audit ou contrôle de gestion)
  • annoncer un retard supérieur au retard escompté, annoncer un délai de livraison plus long que le délai habituel ... par précaution et/ou pour créer un effet de surprise positif
  • meubles à peindre, meubles en kit
  • fournir plus de petits accessoires que nécessaires "au cas où" (ex : 10 vis au lieu de 8 pour meuble kit)
  • prendre plusieurs photos, enregistrements, échantillons ... pour ne garder que les meilleurs
  • lavage haute pression
  • souscription polices d'assurance ne couvrant que certains risques (ex : gros risques)
  • "claque" administrée au nouveau né pour activer respiration
  • chimiothérapie (destruction de toutes les cellules à renouvellement rapide, les bonnes et les moins bonnes)
  • évacuation des personnes dans immeuble en feu par saut ... "réceptionné" !
  • contrôle d'étanchéité ou recherche de fuites par mise sous pression des conduites
  • extraction blocs de roche par explosion
  • explosions pour combattre contre certains types d'incendies (ex : puits de pétrole ou feux de forêt)
  • vols paraboliques (montées et descentes ultra rapides d'un avion pour créer un effet d'apesanteur)
  • dérangement volontairement d'un local ou d'un poste de travail après nettoyage pour marquer le passage de l'équipe d'entretien
  • actionneur pyrotechnique pour déployer airbag 
  • avion à effet de sol ou "ekranoplane"
  • taser
  • turboréacteur à double flux (admission d'air supérieure à ce qui est en principe nécessaire)
  • four autonettoyant par pyrolyse
  • forage ultra rapide pour éviter certains effets indésirables (ex : élévation moindre de la température en chirurgie osseuse - pose d'implants) 
  • radiateurs surdimensionnés pour fonctionner en basse température (action excessive) avec chaudière basse température (action partielle) 
Tags: